pneus VTT adaptés

Terrain lisse : choisir les pneus VTT adaptés

La boue figure parmi les ennemies des vététistes. C’est une condition assez difficile pour bien piloter. D’ailleurs, si certains arrivent à s’en sortir avec les mêmes pneus toute l’année, d’autres ont besoin de trouver des pneus adaptés aux différents types de terrain et à la saison.

Pneus VTT pour terrain lisse

Il importe de préciser que le type de pneu peut avoir des conséquences sur la performance du VTT. Cela est surtout valable en cas d’intempéries. Il existe certains vététistes qui n’ont pas besoin de changer de pneus, peu importe les conditions météorologiques. En effet, cela dépend de la nature du sol qui diffère d’une Région à une autre. En tous cas, avoir les pneus adaptés sur son VTT est une question de sécurité ainsi que de performance.

Cela dit, le terrain est lisse et glissant quand il pleut ou quand la boue et la neige qui fond se mélangent. Dans ce cas, il faut opter pour des pneus plus adhérents avec des motifs plus agressifs. Ces types de pneus ont des flancs solides. Ceci dit, ces pneus supportent les chocs des pierres sur la route. Pour plus de détails sur la comparaison des meilleures marques de pneus VTT, aller sur pneu-vtt.net

De même, les conditions sont également assez difficiles quand il neige. Dans ce cas, il faut des pneus qui ont la capacité d’atteindre le sol sous la glace fondue. De même, il faut des pneus qui sont assez souples malgré la température très basse. On les appelle les pneus neige. Encore une fois, ce choix repose sur la qualité et la nature du sol, car en principe, les pneus vont chercher à s’agripper sur le sol dur sous la boue ou la neige.

Conseils pour bien piloter sur un terrain glissant

Outre d’avoir les équipements adaptés notamment les pneus, il y a aussi certains détails qui peuvent être utiles afin de pouvoir profiter de son VTT même avec les mauvaises conditions. A commencer par rester détendu. En d’autres termes, il faut avoir le buste assez ferme et le réflexe assez bon. Cependant, il ne faut surtout pas crisper sur les guidons. D’autant plus que les terrains glissants sont pleins de surprises bonnes ou mauvaises et forcément de quelques glissades.

Par ailleurs, il faut apprendre à bien gérer le pédalage. Cela dit, il faut éviter de pédaler trop rapidement sans pour autant se retarder. Pour ce faire, le poids du corps doit être bien réparti afin d’avoir une même puissance malgré la cadence réduite. En pratique, prendre une position plus basse que d’habitude.

Le freinage est également un point important à ne surtout pas négliger. En effet, avec un mauvais freinage, on risque de ne pas s’arrêter, mais de glisser encore plus. Cela fait partie des plus grands risques des vététistes sur les terrains glissants. Sans oublier d’adapter la pression des pneus ou dans les pires conditions, opter pour des pneus spécifiques d’hiver. Cela permet d’avoir une plus pression des pneus sur la surface et donc une plus grande adhérence par la suite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *